Retour
Index
Sommaire_interludes
Contact

 

Aline de Diéguez

Le grand lamento du sionisme

 

 

 

"Nous sommes un peuple, un peuple exceptionnel …

"Regardez-nous: juif yéménite ou juif de Pologne, juif roumain ou juif d'Algérie, juif de Lituanie, de Russie ou d'Arabie, juif de Patagonie, du Pérou, d'Inde, d'Afghanistan ou de Chine, nous sommes non seulement un seul et même peuple, mais une seule et même âme, une seule et même ethnie. Nos gènes l'attestent.

 

Juifs des bords du Gange

 

Des méchants et des envieux disent que notre régime politique est un canada dry de démocratie. Nous leur clouons le bec en entonnant à gorge déployée notre hymne favori, repris en cœur par les innombrables amis que nous possédons sur la planète entière: nous sommes la "seule démocratie du Moyen Orient" chantons-nous en choeur et à tue-tête. Douillettement à l'abri derrière une démocratie Potemkine que nous savons vendre au monde entier, nous luttons avec une patience tenace, incrustée dans notre cervelle durant nos millénaires d'exil, contre les indigènes sans titre, accrochés à leurs masures et à leurs lopins comme des moules à leur bouchot sur la terre que nous a donnée en propre notre dieu .

Certains hérétiques ignorants nous demandent de partager notre terre sacrée avec ces usurpateurs, ou pire encore, de les accueillir parmi nous. Quelle horreur! Ce serait un sacrilège et un crime contre notre dieu dans le premier cas et une épouvantable souillure dans le second. Tu ne laboureras pas avec un boeuf et un âne ensemble, nous a bien recommandé notre dieu. ( Dt 22,10). Comme il est omniscient, il sait qu'on ne doit pas lier les ânes avec les chevaux. Or, nous sommes de fringants pur sang et nous méprisons les ânes, ces animaux qui prennent parfois une forme humaine. Un de nos anciens coreligionnaires passé à l'ennemi a conservé quelque chose de notre esprit et de nos principes et il a fermement recommandé aux Corinthiens de ne pas se mettre sous le joug des infidèles. (Paul, 2 Cor, 6,4).

Nous n'aimons pas les Arabes - d'ailleurs, nous n'aimons aucun non-juif, notre Talmud nous le recommande - mais nous haïssons particulièrement ceux d'entre eux qui ont l'outrecuidance de se baptiser Palestiniens. La Palestine n'existe pas et les Palestiniens sont un peuple inventé comme vient de le déclarer l'un de nos grands amis d'outre Atlantique. Ce sont des usurpateurs et des squatteurs sans titre de notre terre, celle que notre dieu nous a donnée en propre. Car nous nous félicitons de posséder un dieu pour nous tout seuls, un dieu qui a directement parlé à notre glorieux ancêtre.

Deux autres dieux se sont inspirés du nôtre, mais nous nous gaussons sous cape de cette prétention et nous nous chuchotons entre nous que ce sont de simples hérétiques, car les copies ne valent jamais l'original. Notre religion est le pilier de notre essence et notre raison d'être depuis que notre dieu a déployé sa grande ombre au-dessus de nos têtes. Béni soit-il.

Nous nous méfions des goys car nous avons expérimenté leur ingratitude dans notre chair. L'un de nos grands amis de l'Hexagone nous a prévenus lorsqu'il a affirmé que certains d'entre nous "s'inquiètent de voir les juifs prendre le risque d'être haïs pour services rendus". Pour que tout soit clair, il a même précisé la nature des "services rendus". C'est pourquoi je préfère lui donner la parole: "Comme les prêts ( que nous faisons aux goys exclusivement, jamais entre nous) comme ces prêts sont de très courte durée - un an ou moins - et à des taux d'intérêt très élevés, de l'ordre de 50 à 80%, l'accumulation va très vite." Voilà qui est bien dit.

(Voir Jacques Attali: "Les juifs ont toutes les raisons d'être fiers de cette partie de leur histoire", propos recueillis par Eric Conan http://www.denistouret.fr/ideologues/index.html . Les Juifs, le monde et l'argent, Histoire économique du peuple juif. Fayard, 2002 )

Un détail nous chagrine, il se dit ici et là que nous aurions accueilli en notre sein des convertis qui ne seraient pas de notre sang. Gros mensonge ! Calomnie ! Nous avons toujours été fidèles aux sages principes énoncés par nos prophètes Esdras et Néhémie. Bénie soit leur mémoire ! Pas de mélanges. Notre ethnie est si pure que chacun d'entre nous pourrait remonter jusqu'à un héroïque ancêtre revenu du cruel exil à Babylone, quand ce n'est pas à David ou à Salomon.

Tous les Juifs du monde sont issus de la seule souche judéenne orginelle. D'ailleurs certains de nos dirigeants ne présentent-ils pas aujourd'hui une morphologie typiquement moyen-orientale? Regardez le glabre Benjamin Netanyahou ou l'imposante matrone Tzippora Livni: grands, blonds, massifs, yeux bleus, teint rosé, brachycéphales, système pileux maigrelet, large bassin, on voit au premier coup d'œil qu'ils sont de purs descendants de nos ancêtres, les hommes du désert, les rudes Hébreux antiques, conducteurs de chameaux … sur les bords de la Volga ou du Brahmapoutre. Ce père et son fils, présentés ci-dessous, ne sont-ils pas, eux-aussi d'une ascendance typiquement judéenne ?

 

Juifs des bords du Yang tsé Kiang

 

Nous méprisons de toutes nos forces Shlomo Sand, cet historien pervers, qui essaie de faire croire au monde que le peuple juif n'existe pas, qu'il aurait disparu depuis belle lurette s'il n'avait été augmenté par des conversions de peuples entiers, de tribus berbères, de sauvages khazariens par dizaines de milliers et autres caucasiens, mongoloïdes, turcophones ou asiatiques.

Foutaises malveillantes. Mais nous pouvons désormais confondre ce traitre, ce juif animé par la haine de soi. Heureusement, des généticiens comme nous les aimons sont parvenus à écraser cette thèse infâme et à prouver que nous avons su, durant deux millénaires, préserver intact notre patrimoine génétique moyen oriental.

Nous sommes un peuple, un peuple homogène, parce que nous sommes tous les descendants du peuple expurgé de sa fange par notre purificateur et éradicateur de la racaille étrangère au retour des nôtres de leur cruel exil babylonien - béni soit Esdras - et nous le crions dans toutes les langues de la terre.

Et c'est ainsi que Jahvé est grand.

Le 2 mars 2019

 
 
Haut