Retour
Sommaire
Section Actualité
Contact



LETTRES PERSANES

19 - Qu'est-ce que la liberté ?

Le 5 de la lune de Saphar,

Usbek à Rhedi

Sache que si les simianthropologues français avaient fait halte à cet endroit de leur parcours , leur gloire n'en serait pas moins assurée aux yeux des générations futures, parce que leur voyage à peine commencé avait tout de suite intériorisé l'univers qui les angoissait jusqu'à les suffoquer. Mais il ont bouleversél'idée que notre espèce se faisait autrefois de son identité ; car ils ont fondé la liberté politique sur leur connaissance vécue de la physique à quatre dimensions . Certes, il n' était pas d'une grande nouveauté de rappeler, premièrement , que l'esprit des civilisations est lié à leur cosmologie mythique et , secondement, que le passage de l'astronomie de Ptolémée à celle de Copernic avait ébranlé si fort le ciel biblique que le christianisme ne s'en est jamais remis . Mais ce n'était pas seulement changer de domicile que de passer d'une habitation inscrite au cadastre des géographes de l'univers à un édifice illimité, parce que ce déménagement-là demandait un saut dans le vide . Or l'infini n'est pas un interlocuteur de tout repos.

Mais les grands Français qui ont fait changer de conscience cosmologique à la civilisation européenne et rendu existentielle l'astronomie du simianthrope ont fécondé la confusion mentale de cet animal jusqu'à le placer sous le joug de la question de la nature de l'étrangleur qu'on appelle le temps dans un univers qu'ils ont rendu d'avance et à jamais inaccessible aux équations de leurs mathématiciens; car ils ont commencé par rappeler à leurs pareils que le verbe être est le fils aîné de Chronos et qu'il ne se conjugue qu'à prendre appui sur la matière qui lui sert de tuteur ou de béquille.

Or, si seul le temps mérite désormais le titre de démiurge, alors il n'est plus seulement le fourreau dans lequel le cosmos se serait logé, mais le géniteur qui nous fait croire que l'univers se composerait de l'étendue , des astres et du mouvement. Du coup, notre embryon de raison découvre le terreau de sa liberté de haut rang. Mais comment l'Occident ressaisirait-il le sceptre de la pensée qui lui a glissé des mains s'il assistait muet et désarmé à la rechute de la civilisation mondiale dans les croyances religieuses ?

Les simianthropologues français ont découvert la clé de la déraison simiohumaine à l'école d'une physique livrée non plus aux trois paramètres d'Euclide et aux quatre mensurations d'Einstein, mais à un nombre infini de dimensions. Ils ont été les premiers spéléologues des verbes être et exister, ce qui a donné à leur réflexion sur l'ascension et le naufrage de la civilisation occidentale l'assise d'une philosophie entièrement nouvelle de la liberté - celle dont le tragique assumé se colletait avec l'inconnaissable retrouvé.

21 avril 2007