Retour
Sommaire
Section Actualité
Contact



LETTRES PERSANES

24 - Tantale et la démocratie

Le 6 de la lune de Gemmadi

Usbek à Rhedi

Dès la première heure de la matinée d'hier, je me suis précipité chez le plus illustre des anthropologues de l'école de Paris ; et sitôt en sa présence, je lui ai demandé quel accès de folie avait convaincu Washington non seulement de ce que l'humanité tout entière, mais le Kremlin lui-même prêterait foi à l'annonce la plus extraordinaire tombée d'un ciel des patenôtres de la démocratie, selon laquelle le diable venait tout juste de débarquer sur cette terre ; car, depuis plusieurs jours toute la presse de Paris annonçait que le rival du Créateur avait installé son quartier général au cœur d'Ispahan. Or, nul ne paraissait douter que le gouvernement et le peuple de notre patrie se changeraient aussitôt en instruments de la puissance de Lucifer, et cela du seul fait que la Mecque des bords du Potomak en avait ainsi décidé.

- Mon ami - c'est bien le titre que ce grand homme a daigné me donner - la nature même de nos travaux interdit encore aux philosophes traditionnels de la Russie et à ceux de l'Europe de feu la raison cartésienne de s'armer d'un regard sur l'encéphale spéculaire de l'espèce dite humaine. Mais vous comprenez bien qu'une souveraineté politique aussi spectaculairement schizoïde nous paraît d'une duplicité si résolument évangélique qu'elle ferait éclater de rire le monde entier si le cerveau du simianthrope actuel n'avait été rendu bifide à partir du néolithique supérieur. Nous ne savons pas encore si l'encéphale onirique, donc dichotomique du simianthrope, a surgi par une mutation subite et qui aurait donc rendu cet organe bipolaire à titre génétique ou bien si cette espèce se trouve livrée à des comportements biphasés depuis la fondation des cités; car il est fort possible que sa sédentarisation ait enfanté dans sa tête des représentants collectifs, donc spéculaires de lui-même. Ce qui est sûr, c'est qu'à la suite de la domiciliation de cette branche de chimpanzés dans des mondes qui le dédoublent, cet animal s'est appliqué à organiser, à régenter et à mettre en ordre de bataille des mondes en miroir qu'il s'est appliqué à rendre omnipotents et omniprésents , c'est-à-dire universels. Pourquoi a-t-il pris le plus grand soin de les colloquer au-dessus de sa boîte osseuse , sinon afin que, par un effet de sa subordination à l'égard de tout ce qui le surplombe, il puisse feindre de recevoir d'en-haut des messages aussi surnaturels que connaturels à sa politique ?

- Si je vous comprends bien, m'écriai-je, l'Amérique se sert à elle-même de réflecteur cérébral sanctifié par la démocratie ; et elle renvoie au Kremlin et au monde entier l'image inversée du royaume des anges qu'un lobe de son cerveau expédie à l'autre sous une forme satanisée.

- Parfaitement, me dit-il. Mais si le cerveau simiohumain ne se trouvait pas scindé entre des représentations mi-réelles et mi-imaginaires du monde extérieur, vous n'assisteriez pas au spectacle saisissant d'un empire soucieux d'offrir à son voisin le plat autovalorisant que Tantale avait benoîtement tenté de présenter aux dieux de l'Olympe. Je vous rappelle que ce héros paradigmatique de la mythologie grecque ne s'était pas seulement rendu odieux à Zeus par le rapt de la belle Ganymède, mais qu'il était allé si loin dans son audace impie qu'il avait volé leur nectar et leur ambroisie aux dieux et qu'il s'était efforcé d'en faire goûter aux mortels ; je vous rappelle que ce premier hérétique avait également tenté de singer la science des sacrifices et qu'à ce titre, il leur a servi les membres de son fils Pélops coupés en morceaux. C'est pourquoi nous voyons en ce héros un préfigurateur de notre psychanalyse et de notre simianthropologie des immolations. Vous remarquerez donc que le démon des chrétiens est devenu un flatteur secret de l'encéphale américain et que sa fonction cachée est désormais de servir de faire valoir inversé à l'Eden que le Nouveau Monde est à lui-même , donc de le glorifier à l'aide de Lucifer, ce repoussoir dans les griffes duquel le reste du monde est menacé de tomber . Vous avez là une représentation planétaire de la manière dont les deux lobes de l'encéphale simiohumain se servent de réflecteur l'un à l'autre, le premier se sanctifiant à diaboliser l'autre .

Sidéré, je demandai à mon hôte pourquoi Athéna ne s'était pas laissé tromper par l'odeur effroyable d'une sainteté achetée à ce prix et comment nous devions décidément apprendre à interroger la déesse de l'intelligence à la lumière d'un humanisme moins superficiel que le nôtre .

- En vérité, me fut-il répondu, Minerve souffre mort et passion à Moscou, à Paris, à Washington, parce que ces capitales lui demandent maintenant de les aider à manger le cadavre de Pélops. Ne s'agit-il pas, lui disent-elles, du plat le plus parfumé de la terre ? Pourquoi refuse-t-elle de respirer l'encens de la liberté? Et pourtant, voyez comme le spectacle de cette viande de la dévotion soulève d'un saint dégoût le cœur de la déesse de l'intelligence ! Que profèrent ses oracles ?Que la démocratie ne doit pas se laisser apprêter dans les officines d'un meurtre sacré, qu'une telle offrande, les autels de la liberté la rejettent avec horreur, que le cadavre de la justice sent mauvais sur les fonts baptismaux du Tantale que l'Amérique appelle la Démocratie .

Je demandai alors à mon interlocuteur quel était, aux yeux des prêtres nouveaux d'Athéna, le sens qu'il fallait donner au singulier supplice que Zeus avait infligé à Tantale aux enfers, où le malheureux souffrait d'une faim et d'une soif dévorantes au milieu d'un fleuve dont l'eau échappait de ses lèvres sitôt qu'il voulait en boire et sous des arbres lourds des plus beaux fruits, mais dont les branches se relevaient sitôt qu'il voulait en saisir les trésors.

Le grand simianthropologue me dit doucement :

- N e craignez rien, il vous sera plus facile que vous ne le pensez de scanner le double encéphale de la démocratie mondiale, tellement il sera impossible de jamais faire goûter aux mortels le nectar et l'ambroisie que ce régime politique prétend offrir aux dieux. Voyez le fumet des meurtres qui monte des autels de Satan et que le simianthrope croit dresser en l'honneur de la justice. Quand vous vous serez initié à la sainte solitude de la déesse de la pensée, vous saurez que son intelligence est à elle-même sa propre interlocutrice et qu'elle est seule à porter le poids de sa mort et de sa résurrection. Alors la voix de sa raison vous montrera votre chemin de croix ; et l'odeur de la démocratie assassinée vous rapprochera du dernier secret de nos travaux.

Naturellement, ce discours dépassait tellement mes faibles lumières que je demeurai sans voix.

27 avril 2007