Retour
Sommaire
Section Actualité
Contact



LETTRES PERSANES

26 - L'odeur du cadavre de Pélops

Le 11 de la lune de Gemmadi

Usbek à Rhedi

Je vais tenter de te rapporter la conversation qui s'est déroulée dans le cercle le plus restreint des simianthropologues français. En vérité, je me suis cru transporté sur une autre planète . A l'étonnement dont je ne parvenais pas à me remettre de me trouver présent comme par miracle dans une assemblée d'esprits quasi surnaturels à mes yeux s'ajoutait ma stupéfaction de progresser dans la connaissance d'Athéna, comme si le mystère de la parabole de Tantale s'éclairait quelque peu dans ma tête. Les ténèbres de ma cécité naturelle se dissipaient même si rapidement que je commençais d'apercevoir la démocratie en sa chair et en son esprit, ainsi que les recettes qui permettaient à Tantale de cuisiner le plat de sa sainteté, et aussi le fumet du cadavre de Pelops qui incommodait les narines des dieux ; car tout cela répandait dans ma tête des senteurs dont je cherchais à percer les derniers secrets.

Et pourtant, la discussion qui s'était engagée ne présentait rien d'allégorique. Les simianthropologues présents s'étaient contentés de rappeler les principaux points catéchétiques de la prédication démocratique, afin de prendre acte de leur confirmation à la lumière des dernières nouvelles de Lucifer.

En 1990, disaient-ils, les Etats-Unis avaient tenté d'étendre leur législation nationale à tout le globe terrestre, mais ils avaient piteusement échoué à interdire aux autres Etats d'entretenir des relations commerciales avec les peuples qu'ils avaient sottement excommuniés ; et comme ils avaient provoqué leur colère, ils envoyaient maintenant leur secrétaire au Trésor afin qu'il tentât d'imposer leurs volontés théologiques et culinaires aux entreprises et aux banques pécheresses de l'Europe. Le tribunal de la démocratie était indisposé, disait Washington, par les effluves de l'hérésie qui montaient des offertoires du Vieux Monde.

Comment se faisait-il que les exigences de la diplomatie impériale américaine fussent jugées acceptables au reste du monde ? N'était-ce pas en raison de leurs sources religieuses ? Les apôtres de la justice universelle ne parlaient-ils pas en messies, en confesseurs, en catéchètes, en rédempteurs sur les propitiatoires de leur Liberté et de leur Justice ? " Ne ternissez pas votre propre réputation d'évangélistes de l'histoire à nos côtés, disaient-ils, ne mettez pas en péril vos propres intérêts financiers, éthiques et sacrés sur notre territoire, ne souillez pas le monde à soutenir le régime terroriste de Satan en Iran, sinon vous tomberez dans les griffes du prince des ténèbres, du péché et de la mort. "

Je ne sais par quel prodige olfactif il me semblait que je commençais de sentir une odeur de cadavre flotter dans la pièce. Comme il est étrange, me disais-je, que la sainteté de Tantale sente mauvais ! Je ne puis affirmer qu'il s'agissait d'une odeur de putréfaction, je ne puis affirmer que Tantale présentait aux dieux comme un plat divin l'odeur de l'or arraché à la terre. Mais si la cuisine de Tantale présentait au ciel un cadavre nauséabond , je commençais de comprendre pourquoi les narines d'Athéna , de Zeus et d'Héra en étaient incommodées .

28 avril 2007