Retour
Sommaire
Section Actualité
Contact



LETTRES PERSANES

9 - La psychophysiologie des peuples

Le 21 de la lune de Maharram,

Usbek à Rhedi

Les Français d'aujourd'hui ont oublié de dévider l'écheveau des évidences qui lui auraient permis de prédire que le peuple des Tables de la loi allait s'appliquer à reconquérir arpent après arpent la terre de ses aïeux et qu'il n'aurait de cesse qu'il n'eût répandu son verbe et sa semence sur toute l'étendue de la Judée et de la Samarie; et il était non moins démontré que la moitié de la boîte osseuse du simianthrope rêveur et velu alimenterait l'autre moitié, de sorte que la manne des songes les plus exaltants ferait germer des connexions durables entre les labours et les Ecritures du peuple du Sinaï. Aussi n'a-t-il pas tardé à suer sang et eau afin de transporter dans son ciel les royaumes de la terre porteurs du sceau de son ciel.

Mais l'histoire de l'alliance du fer et du songe est soumise à des coupures de courant . Israël avait résisté à vingt siècles d'errance et d'exil. A replonger dans l'histoire cuirassée, son encéphale dédoublé allait enfler jusqu'à l'hypertrophie. Du coup, il se produirait un hiatus grandissant entre les lobes cérébraux aussi antagonistes que conjoints qui contraignent notre espèce à en découdre avec sa dichotomie cérébrale . Mais jamais nos anthropologues n'avaient réussi à loger une variété estampillée d'évadés de la zoologie dans un vaste bocal et à les livrer en grand nombre à une expérimentation sans exemple de notre historicité propre.

Pendant un siècle entier, les anthropologues français ont enregistré les courts-circuits et les collapsus qui leur ont permis de fonder non seulement la première anthropologie expérimentale, mais de doter la France du premier regard jamais porté de l'extérieur sur notre boîte osseuse . Car, chez les Gaulois , les deux encéphales qui les habitent - l'onirique et son valet de chambre en ce bas monde - cohabitent ou collaborent sans trop se chamailler. Certes, il arrive que le domestique emprunte un instant la tenue de son maître ; certes, il arrive que le maître retrouve son sceptre et tienne à nouveau les rênes du cosmos entre ses mains ; certes, il arrive même qu'il s'installe avec tant d'éclat sur le trône de l'univers que ses palefreniers s'en montrent tout déconfits. Mais après tant de siècles de bons usages et de partage des épreuves communes à ses deux encéphales, la France du rêve et celle des labours s'accordent pour emprunter un régime de croisière, chacune se réservant un labourage et un pâturage partagés à sa fantaisie entre les nues et le sol.

C'est pourquoi les auteurs français n'ont pas leur pareil pour juger du degré de raison et de folie des nations oscillantes entre le rêve et la herse; et si leurs compatriotes n'étaient pas si entichés de leur cuisine, de leurs parfums et de leurs vins , la gloire de leur Montaigne, de leur Descartes et de leur Montesquieu feraient une constellation sans pareille dans le cosmos. Car les simianthropes de ce pays ont si bien assagi l'organe bipolaire qui scinde les fuyards de la nuit animale entre leurs étoiles et leur glèbe qu'ils ne cessent de radiographier la folie politique de l'Europe et du reste du monde.

11 avril 2007