Retour
Sommaire
Section Décodage anthropologique
Contact

 


EXISTE-T-IL UNE ETHIQUE DE L'HISTOIRE ? Lettres à la génération de demain

II - L'heure des tombeaux

Retour au texte de présentation

 

1 - La pieuvre de la sainteté démocratique
2 - Le Général de Gaulle et l'avenir du "Connais-toi"
3 - Le décryptage de " Dieu "

 

1 - La pieuvre de la sainteté démocratique

Anticipez seulement un instant la défaite politique et morale qui attend fatalement un empire dont le masque dévot n'aura été que celui d'une démocratie mondiale habillée en falsificateur international des idéaux de la Liberté et de la Justice. Imaginez ensuite que cette tyrannie de faux monnayeurs de l'humanité aurait passé, ne serait-ce que quelques années, pour une vraie victoire du Bien aux yeux de la moitié de la terre. Ainsi préparés aux combats politiques et intellectuels du XXIe siècle, vous vous demanderez comment un seul peuple pourrait encore se croire devenu cérébralement adulte sur cette planète s'il n'apprenait en tout premier lieu à pénétrer les arcanes psychobiologiques de l'hérésie idéocratique qui permet aux victoires de la force de se déguiser en victoires universelles du droit. Car avant l'apparition des trois monothéismes, jamais l'histoire de notre espèce n'avait vu des ailes d'ange lui pousser dans le dos. Savez-vous que le spectacle des glaives du salut et de la rédemption démocratique qui font ce qu'ils peuvent pour métamorphoser leurs conquêtes en victoires du droit et de la justice, ne date que de deux mille ans . Savez-vous que don Quichotte est le fils de la Croix et la démocratie la fille de don Quichotte?

Vous devrez donc apprendre à reconnaître les diverses marques des habits de soie de la fausse justice et les noms des grands couturiers des idéalités qui font rutiler l'Eden de la démocratie mondiale - et cela, non point afin de les combattre, mais afin de les redresser. Pour cela, il vous faudra faire montre d'une rare pénétration d'esprit ; car le principal handicap dont souffre votre génération est l'exemple que vos parents et vos grands-parents vous ont donné de leur vassalité intellectuelle. Platon vous démontre avec la rigueur d'un théorème d'Euclide qu'ils étaient retombés en enfance. Combien de temps durera-t-il, le difficile apprentissage qui vous attend et qui seul vous permettra de reconnaître au premier coup d'œil les apprêts séraphiques dont la démocratie mondiale a paré le Tartuffe de la Liberté qu'elle est devenue à elle-même ? Vous avez la chance d'appartenir à une génération bénie par le tragique de l'Histoire : l'Irak vous aura mis à la rude école des jeux de Clio avec une justice truquée. L'échec d'un vulgaire envahisseur assoiffé de l'envahisseur de pétrole sur toute la terre vous permettra de reconnaître un spectre. Il apparaît à Hamlet sur la terrasse d'Elseneur : ses vêtements sont ceux d'une idole appelée la Justice. On devient adulte à découvrir cette vérité-là.

Souvenez-vous de ce que les alliances des civilisations avec le droit sont aléatoires et précaires, mais que l'alternance de leurs succès et de leurs échecs vous initiera aux stratégies diplomatiques tour à tour heureuses et malencontreuses des nations. Que cherchent la Chine, l'Amérique du Sud , la Russie , l'Europe et l'Inde face à la progression feutrée, mais planétaire du plus puissant et du plus ambitieux des empires de la force déguisée en apôtre depuis l'expansion du christianisme, sinon les armes d'une connaissance de l'humanité et d'une philosophie de l'histoire qui feront du "Connais-toi" socratique du XXIe siècle un nouveau miracle grec ? Un colonialisme politique et économique en mal de sanctification fera-t-il des idéaux de la démocratie une pieuvre au service du messianisme sanglant de l'idole qu'un empire a baptisée la "Liberté" ?

2 - Le Général de Gaulle et l'avenir du "Connais-toi"

Puisque les vrais maîtres du monde sont les souverains d'une éthique de la raison, d'une politique de l'intelligence et d'une stratégie de la logique, vous voici en route sur le chemin de la maturité d'esprit qui attend votre vocation à la lucidité. Mais encore vous faudra-t-il reconnaître au premier coup d'œil la livrée des laquais de la rédemption démocratique et apprendre à les séparer des vassaux et des esclaves, parce que les vêtements des peuples domestiqués par les idéaux dont leurs maîtres se sont affublés sont proportionnés à leur taille.

LE DEFI INTELLECTUEL DU XXI ème SIECLE , Troisième Partie, La meule du sacrifice, 26 juillet 2007

Les vassaux sont chatoyants. On ne sait s'ils sont domestiqués à titre provisoire seulement et par malencontre ou s'ils portent de naissance le licol d'une splendida catena , d'une chaîne resplendissante, comme l'écrit Tite-Live. Les esclaves, en revanche, le sont par nature. La planète ne vous racontera l'histoire de ce premier siècle du troisième millénaire que si son théâtre vous conduit à clarifier le monde à beaucoup le simplifier ; car, le regard que le maître porte sur ses serviteurs éclaire tout le paysage de la politique. Le Président de la République que vous avez élu a débarqué dans l'arène de l'histoire à l'heure des tombeaux. L'Europe est sur le point de renoncer à contester l'extension à la planète tout entière de la souveraineté de l'empire américain et cela à l'heure même où la nouvelle Rome agonise. C'est pourquoi, ne croyez pas un instant que la résignation du Vieux Continent à occuper l'arène du funèbre se trouvera légitimée par la victoire du glaive américain sur toute la terre habitée, ne croyez pas un instant que la démission de l'Europe des vassaux n'aura fait que précéder le verdict de l'Histoire. Bien au contraire, la capitulation précipitée de la civilisation de Prométhée facilitera la victoire de l'autre visage de la fatalité - car de riches héritiers se partageront la grandeur perdue du Vieux Monde. La Grèce a fécondé le globe à l'école de sa tombe. Elle aussi a chanté les louanges de l'empire romain dont les légions généreuses étaient venues de si loin la délivrer de Philippe, le Hitler de l'époque, et lui redonner de grand cœur la couronne de la liberté - mais bientôt, le saint délivreur a régné en maître sur des sujets asservis par leur consentement reconnaissant à la tutelle du consul Tibérius Quinctius. Les " sauveurs " ne réclament pas de contrepartie apparente - ils savent qu'ils viennent occuper les cimetières de la fierté des vaincus ; ils connaissent les secrets des rédemptions éternelles.

Apostrophe de l'Europe à l'Amérique et au Dieu de G.W. Bush, 14 septembre 2001

3 - Le décryptage de " Dieu "

Mais si nous voici rachetés de nos péchés, direz-vous, où le danger peut-il bien se cacher? Dans le piège que le déclin même de l' empire américain tendra à l'Europe délivrée ; car les civilisations agonisantes mettent leur sainteté à l'abri dans le mausolée qu'elles veulent devenir à elles-mêmes. Bientôt, le Vieux Continent se sentira rassuré de porter un regard "ingrat" sur la chute du géant d'outre Atlantique. Déjà l'Amérique du Sud se tourne vers la Russie et vers la Chine , déjà un Vieux Monde que son maître humilie à perpétuer l'embargo des ventes d'armes à la Chine voit Pékin se les procurer à Moscou et se livrer à de vastes manœuvres militaires aux côtés de la Russie. Mais pour que l'Europe comprenne que son avenir politique l'appelle vers l'Asie , il lui faudra bien davantage que des retrouvailles avec la clarté d'esprit élémentaire des ancêtres, qui n'avaient que leur rude bon sens politique à défendre : sans une révolution de la connaissance de l'humanité, l'Europe vieillira sous le harnais fatigué de son histoire. Car les sciences humaines de l'Europe reposent encore sur l'humanisme mi-pieux, mi-rationnel de la Renaissance. Pour découvrir pourquoi les vassalités sont passives, il vous faudra percer les secrets psychogénétiques de "Dieu", donc de la sacralité religieuse .

Vous savez que le Général de Gaulle n'a réussi à chasser l'occupant qu'en 1966 ; c'est qu'il lui fallait revenir à la définition de la souveraineté des Etats depuis Grotius, ce qui exigeait qu'il en appelât à une défense nucléaire dite "tous azimuts", parce que seul ce langage théologique était capable d'exorciser un protectorat militaire alors jugé rationnel en raison d'une menace soviétique que tout le monde croyait sérieuse. Mais, depuis lors, la connaissance véritable du genre simiohumain repose sur une radiographie abyssale des démocraties messianisées, donc sacralisées par leurs idéalités pseudo rédemptrices, qui ont fait de l'alliance de l'esprit de vassalité avec la dévotion religieuse la clé anthropologique de l'histoire des utopies politiques.

Du coup, les chances proprement politiques de l'Europe se confondent avec les promesses de son avenir proprement cérébral, donc avec un approfondissement révolutionnaire de la connaissance des infirmités actuelles du cerveau dichotomisé de notre espèce. Quelle chance, pour votre génération, de vous trouver appelés à bouleverser la problématique usée qui régnait sur la politologie classique par le décryptage anthropologique des idoles ! De tous temps, le privilège des grandes époques fut de redonner un élan novateur à l'alliance d'une connaissance "rationnelle" épuisée de l'humanité avec un nouvel approfondissement de l'interprétation du passé de notre espèce. Apprenez que le ciel de l'Amérique pseudo démocratique est construit en duplicata de la puissance politique de l'idole qu'elle est à elle-même et que vous ne délivrerez l'Europe de la présence de l'étranger que si vous désarmez l'idole calviniste qui prête son sceptre et son glaive au mythe hémiplégique de la Liberté démocratique.

6 septembre 2007