Retour
Sommaire
Section entretiens
Contact

 

Clinique hippocratique et clinique socratique , Correspondance

Préambule du dialogue entre Manuel de Diéguez et Jean-Marie Delassus

 

Lettre de Jean-Marie Delassus à Manuel de Diéguez , 10 janvier 2006

Lettre de Manuel de Diéguez à Jean-Marie Delassus, 19 janvier 2006

Lettre de Jean-Marie Delassus à Manuel de Diéguez, 27 janvier 2006

Lettre de Manuel de Diéguez à Jean-Marie Delassus, 8 février 2006

 

L'étonnement de la culture occidentale de ce que des caricatures de Mahomet soient jugées sacrilèges par ses fidèles achève de démontrer qu'une anthropologie demeure pseudo scientifique si elle ne tente de se fonder sur une connaissance psychanalytique du cerveau schizoïde de l'espère humaine. Cet observatoire établira que la dichotomie originelle qui scinde l'encéphale du singe spéculaire entre le réel et des mondes imaginaires lui permet de se reconnaître dans les miroirs mythiques qu'il se construit; que la pesée des religions qu'il sécrète prendra donc une place centrale dans la conquête de la connaissance rationnelle d'un vivant viscéralement livré à des mondes oniriques bipolaires; que ce débat situera la recherche sur l'animal bifide au cœur de la géopolitique du simple fait que l'Islam n'est pas seul à enflammer les têtes sur les cinq continents - l'empire américain obéit, lui aussi, à un messianisme - celui d'une " liberté " césaro-angélique dont le fanatisme conquérant branche une démocratie militarisée sur l'apostolat chrétien des origines et instrumentalise l'histoire du globe à son profit par l'intronisation de la politique de la planète dans le temple biphasé du Bien , donc du " salut ".

Mais puisque les trois dieux missionnaires sont nécessairement des personnages semi séraphiques dont le psychisme commun se veut scindé entre l'irénisme et le génocide - ils symbolisent l'encéphale et l'histoire de leurs créatures - l'anthropologie critique renvoie tout entière à une science médicale au sein de laquelle les notions jumelles de santé et de pathologie mentales se révèlent tributaires des moteurs psychiques imaginaires de la puissance politique qu'elles se partagent: car si un Dieu privé de bonté se fera détester, ce qui le rendra éphémère , un Dieu qui s'amputerait de l'appareil des tortures éternelles dont il délèguera l'exercice à son chef de camp de concentration sous la terre ne se fera pas saintement obéir faute d'inspirer l'effroi . L'anthropologie moderne de la piété se livrera donc à la spectrographie de ses témoins les plus précieux - les idoles angélisées.

C'est dire que la conquête d'une discipline en gestation d'un regard méthodique sur une espèce semi vaporeuse devra peser la santé et la maladie mentale des évadés de la zoologie sur la balance de leurs relations psychiques biaisées avec les délires cérébraux qui conditionnent la puissance des peuples et des nations sur la terre; et l'intelligence réelle se trouvera condamnée à formuler son statut transanimal à l'école d'une réflexion sur le cerveau encore virtuel potentiel d'une humanité demeurée embryonnaire.

Tel est le thème du dialogue épistolaire spontané sur les cliniques respectives d'Hippocrate et de Socrate que nous avons improvisée, le célèbre maternologue Jean-Marie Delassus et moi-même. Je remercie le premier spécialiste mondial d'une science du cerveau du fœtus de se livrer à une correspondance d'un genre inédit (1 - Premier contact : La maternologie face à l'anthropologie critique ) .

14 février 2006