Retour
Sommaire
Sommaire Philosopher
Contact


LE DEFI INTELLECTUEL DU XXI ème SIECLE

Présentation

 

Première partie : L'humanisme du XXIème siècle
Deuxième partie : Le meurtre de l'autel et l'histoire
Troisième partie
: La meule du sacrifice

L'anthropologie transcendantale du XXI e siècle naîtra de l'effondrement de l'empire américain. J'ai cru que cette fatalité s'inscrirait dans les conséquences politiques inexorables de l'attentat du 11 septembre 2001 et j'en ai explicité les raisons sur ce site dès le 14 sept. 2001.

Apostrophe de l'Europe à l'Amérique et au Dieu de G. W. Bush, 14 septembre 2001

Depuis lors, les événements ont obéi à la logique que l'histoire dictait à leur déroulement. Mais, par delà leur parcours rigoureux, un autre enchaînement que celui des circonstances a imposé aux sciences humaines une évolution inspirée par le philosophe et l'anthropologue, tellement la chute politique de Washington aura fait progresser la raison critique et lui aura permis d'inaugurer des analyses anthropologiques entièrement nouvelles des fondements parareligieux et oniriques des idéaux de la démocratie.

Je rappelle que le mythe d'une liberté et d'une justice idéales a présenté à la planète entière le spectacle de ses liens viscéraux avec la guerre américaine pour le pétrole et avec le règne de l'argent ; que la torture a officiellement débarqué dans la politique des démocraties alors que son abolition remonte au 26 juin 1987 * ; que le suffrage universel s'est révélé le masque d'une démocratie prédatrice en Cisjordanie et à Gaza. Dans ces conditions, la civilisation occidentale se trouve ébranlée jusque dans ses fondements. Un renouveau entièrement inédit de la pensée politique mondiale approfondira-t-il la connaissance scientifique du genre humain qu'exige le naufrage international de l'éthique ?

Une telle résurrection attend une anthropologie spéléologique. Il s'agit de rien moins que de découvrir les sources parathéologiques que les démocraties messianiques et les sciences classiques de la nature se partagent, ce qui invite à une plongée dans les origines zoologiques du simianthrope actuel, à une fécondation de la postérité politique commune à Darwin et à Freud et à un démontage de la centrale nucléaire de l'histoire que symbolise le meurtre de l'autel. C'est dire que la nouvelle Renaissance rencontre une fois de plus la critique du sacré ; mais, cette fois-ci, la raison moderne a rendez-vous avec la spectrographie de l'animalité secrète des idoles, donc avec la psychanalyse du meurtre de l'autel inscrite dans la gestuelle immémoriale du prêtre .

Un demi siècle du règne de l'empire américain n'aura été qu'un bref intermède dans l'histoire politique de la planète ; mais la secousse sismique provoquée par l'alliance de la démocratie apostolique du Nouveau Monde avec le sang de l'histoire prédatrice aura fécondé la pensée occidentale comme aucune collision antérieure entre le mythe et l'action. L'avenir du "Connais-toi" des modernes n'aura vraiment commencé qu'à l'heure de la rencontre du sang des idéologies rédemptrices avec le règne des conquérants catéchisés à l'école des immolations démocratiques .

Dans les trois textes sur le meurtre qu'on va lire, je commence par étudier les sources anthropologiques grecques du monothéisme immolateur chrétien. Puis j'évoque l'alliance du sacré avec le " divin " à l'école de la guerre et enfin, je tente de démonter le réacteur nucléaire des sacrifices, ce qui conduit à la question dont la fécondation donnera ses chances à la seconde Renaissance : que nous enseignent les victimes de l'autel si c'est désormais l'idée de justice que le sacrificateur assassine sur l'offertoire qu'on appelle l'histoire ?

 

* L'Assemblée générale a proclamé le 26 juin Journée en vue de l'élimination totale de la torture. A partir de son entrée en vigueur le 26 juin 1987, les Etat sont tenus d'assurer l'application de la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants : "Les Nations Unies demandent à tous les gouvernements et à tous les membres de la société civile de prendre des mesures pour faire échec à la torture et aux tortionnaires où qu'ils se trouvent."

le 26 juillet 2007